Ambiance

Magie de la nuit à La Féclaz

La nuit, c'est plein de bruits, de rires et de cris. Pas grand chose à voir, mais sensations garanties. Vingt ans que ça dure, et Gérard Noyret continue de goûter le succès d'une recette simple, à deux pas des pistes balisées, à une heure de la ville.
«Il suffit de leur faire perdre leurs repères familiers, et c'est gagné. Ils ne viennent pas pour la performance sportive, mais pour trouver une ambiance insolite, sans se prendre la tête». Comme ce soir, à La Féclaz. Bientôt 20h et déjà assez tourné dans la forêt pour perdre le Nord. Tapis d'étoiles au dessus de nos têtes, jeux d'ombres découpées bien rond par la lampe frontale. « On est où, Gérard ? » Le moniteur fait répéter et lâche, narquois: « J'en sais rien, et toi ? »
Plaisir de laisser monter un peu la tension.
Nous voilà tous en rond à attendre la surprise promise, avant le départ, à ce groupe constitué par le comité d'entreprise de l'Opac, monté de Chambéry.

Le premier bouchon saute, tandis que Gérard sort une boîte de son sac à dos avec un air gourmand. « Goûte-moi ça : de la poitrine fumée sur des branches d'épicéa. Tiens, essaie aussi avec des bugnes ». Le sucré-salé prend tout de suite une autre saveur au milieu de nulle part, entre roussette et vin chaud. Les palais se détendent, les langues se délient.
« Quand on a le temps de partir plus longtemps, je prépare un feu sur la neige et on se fait des grillades. C'est le bonheur ». À tout âge.
Hier, c'était un groupe d'ados venus d'une banlieue où l'on a plus l'occasion de parler du dernier rodéo ou de la castagne à venir. « Au début, ils râlaient un peu, mais j'ai vite senti qu'il fallait leur faire évacuer leur trop-plein d'énergie ».
Autre souvenir du montagnard: ces deux familles de citadins qui ne lâchent pas un mot. « Je me suis demandé vraiment pourquoi ils voulaient partir ensemble». Jusqu'au moment où l'homme des bois réunit son petit monde autour du feu. « Ils ont commencé à chanter en grégorien à plusieurs voix. J'en avais des frissons tellement c'était beau ! »
Il y a aussi ces nuits de la pleine lune (prochain rendez-vous le 21 février), où l'on est prêt à voir toutes les apparitions. Même le loup? « Non, je ne l'ai jamais vu, mais on sait qu'il est dans le coin. Il y a encore eu plusieurs attaques de gibier cet hiver » assure Gérard, histoire de donner un peu de piquant à la balade.

Jacques LELEU - Extrait de l’article paru dans l'édition Le Dauphiné Libéré 73A du 11/02/2008

En images

creme-gerard-noyret
creme-gerard-noyret
creme-gerard-noyret

Venu des pays nordiques, cette nouvelle discipline oxygénante, pratiquée sur skis courts, vous fera découvrir de nouvelles sensations d’aisance et de bien être.

95 % des muscles solicités !
Cuisses - abdos - Fessiers


Pour tous renseignements contactez-moi au 06 84 18 15 06 ou par E-mail sur noyret.gd@hotmail.fr
Création Net-Line.fr | Annuaires : Hotfrog - Yagoort